QUELLES SONT LES DIFFERENTES ADAPTATIONS SCOLAIRES POSSIBLES?

Les troubles dys sont officiellement reconnus depuis le plan langage de 2001. Leur repérage et leur prise en charge sont inscrits dans la loi sur l’avenir de l’école, définitivement adoptée en 2005.

 

 


Vous pouvez trouver cette loi complète à l’adresse suivante :
http://www.legifrance.gouv.fr
Celle-ci stipule notamment que, « dans les écoles et les établissements scolaires du second degré, des aménagements particuliers et des actions de soutien doivent être mis en place au profit des élèves qui éprouvent des difficultés, notamment ceux atteints de troubles spécifiques du langage oral ou écrit, telle la dyslexie. Lorsque ces difficultés sont graves et permanentes, les intéressés doivent recevoir un enseignement adapté? »

Pour mettre en place ses aménagements, il est nécessaire de demander un PPRE, un PAI, ou un PPS.

PPRE
Le Projet Personnalisé de Réussite Éducative (PPRE) est proposé par le directeur ou chef d'établissement aux parents des élèves dont les connaissances et les compétences scolaires spécifiques ne sont pas maîtrisées.

Il permet la mise en place d’un soutien pédagogique spécifique pour une courte durée en vue d'aider l'élève à atteindre des objectifs fixés dans le projet.

PAI
Le Projet d'Accueil Individualisé (PAI) concerne les élèves atteints de troubles de la santé évoluant sur une longue période sans reconnaissance du handicap.
Depuis peu il existe un PAI TSL pour les élèves ayant un trouble spécifique du langage (dyslexie, dysphasie).
Pour mettre en place un PAI, les parents doivent solliciter le chef d’établissement qui assure l’élaboration, la mise en place et le suivi du projet. Par ailleurs, l’enseignant référent peut être consulté par les équipes enseignantes et par les parents, dans une perspective d’aide à l’élaboration du PAI. Le médecin scolaire détermine les aménagements particuliers susceptibles d’être mis en place. Il s’appuie pour cela sur l’avis de l’équipe éducative comprenant les parents, les enseignants, le psychologue scolaire, l’orthophoniste et tous les rééducateurs de l'enfant.

La durée du PAI est mentionnée sur le document. Elle peut aller de 1 an à la fin de la scolarité. Une réunion de l'équipe éducative (parents, enseignants, chef d'établissement, médecin scolaire) est prévue tous les ans pour modifier si besoin les aménagements.

> PPS
Le Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) s’adresse aux élèves reconnus « handicapés » par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (site de la MDPH des Yvelines). Selon sa sévérité, le trouble peut être reconnue comme handicap selon un guide barème.
Le PPS consiste à mettre en place selon les besoins de l’élève :
 - L’orientation scolaire : UPI, CLIS , classe ordinaire, cours à domicile.
 - L’aménagement de la scolarité pour les prises en charge extérieures durant les heures scolaires (orthophoniste, psychologue,répétiteur CNED…).
 - L’aménagement pédagogique : adaptation des apprentissages (allègement du travail scolaire, polycopiés des cours…)
 - Les mesures d’accompagnement : auxiliaire de vie scolaire, SESSAD,    orthophoniste…
- L’attribution de matériels pédagogiques adaptés : ordinateur…
- L'aménagement des examens et concours (tiers temps, secrétaire …)
Dans le cas d’un PPS, ce sont les parents qui doivent en faire la demande auprès de la MDPH ou d'une Coordination Handicap Locale CLH. Pour cela, ils sollicitent l’enseignant référent du secteur ou le médecin scolaire. Ceux-ci demanderont alors aux parents les bilans nécessaires(orthophoniste, psychomotricien, ergothérapeute, psychologue, ...).
C'est ensuite à la commission départementale des personnes handicapées (CDAPH) de décider l'accord d'un PPS et les aménagements en classe.